East

Raymond Murray Schafer : Né à Sarnia (Ontario), le 18 juillet 1933; vit actuellement à Indian River (Ontario)

Au fil des années, l'Orchestre du Centre national des Arts a interprété la musique de R. Murray Schafer à plus de trente reprises et dès 1973, (c'est-à-dire seulement quatre ans après la création de l'Orchestre) lorsqu'il commanda l'œuvre intitulée East. Depuis, l'OCNA lui a commandé quatre autres œuvres : Cortège (1977), The Garden of the Heart (1981), Gitanjali (1992) et Dream-E-Scape (2009). En juillet 2008, le CNA a rendu hommage au compositeur pour l'ensemble de sa carrière dans le cadre de l'événement « Concerts pour les 75 ans de R. Murray Schafer ».

Schafer est un des artistes les plus talentueux, éloquents, provocateurs et éclectiques du Canada. Il figure aussi parmi les compositeurs canadiens les plus souvent joués. Une œuvre « typique » de Schafer, cela n'existe pas. Ses compositions sont souvent le résultat d'explorations spéciales dans le monde du son, de l’acoustique, de la langue, de la philosophie, de la psychologie, de la mythologie, du théâtre, du rituel, isolément ou dans toutes sortes de combinaisons. Il lui arrive même de solliciter la participation du public. Ses compositions vont de pièces de dimensions modestes telles que Untitled Composition for Orchestra, une œuvre de quatre minutes, à des rituels qui durent toute la nuit et qui font appel aux cinq sens (Ra). Schafer a aussi tendance à écrire pour des combinaisons inhabituelles et non orthodoxes d'instruments : harpe et quatuor à cordes (Theseus) ou douze trombones (Music for Wilderness Lake) pour n’en citer que quelques-unes. Un des volets les plus importants du vaste catalogue de Schafer est la série de quatuors à cordes qu'il a composés depuis 1970. En 2009, il en compte onze, ce qui fait de lui le compositeur de quatuors à cordes par excellence au Canada, tout au moins pour un avenir prévisible.

Par ailleurs, Schafer est connu partout au Canada et à l'étranger comme environnementaliste, éducateur et auteur. Il a écrit une vingtaine d'ouvrages dont les plus importants sont E.T.A. Hoffmann and Music et The Tuning of the World. Sur le plan de la formation musicale, Schafer est essentiellement un autodidacte, puisqu'il fut renvoyé de l'Université de Toronto au cours de sa première année d'études. Il reconnaît avoir bénéficié de l'influence de John Weinzweig et de Greta Kraus, et de la stimulation intellectuelle de Marshall McLuhan.

East est le résultat d'une commande de l'Orchestre du Centre national des Arts assortie d’une bourse du Conseil des Arts du Canada. Mario Bernardi dirigea la première représentation, le 4 octobre 1973. Le compositeur a écrit le texte de présentation suivant sur la page de titre de la partition :

« East est une méditation sur un texte tiré de l'Isha-Upanishad : « Le Soi est unique. Immobile, il est plus rapide que l'esprit. Les sens ne peuvent l'atteindre. Il leur échappe toujours. Le Soi est partout, incorporel, informe, entier, pur, sage, omniscient, perspicace, autonome, transcendant. Immobile, il va loin, mais reste proche. Il est en tout et dehors de tout. » Les quarante-huit mots de ce texte sont ponctués par quarante-huit coups de gong qui retentissent à peu près toutes les dix secondes. À chaque lettre du texte correspond une hauteur de son différente en rapport avec la fréquence de son occurrence dans le texte et les motifs de notes créés par les mots constituent le matériau harmonique et mélodique que l'orchestre joue et chante à l'occasion. »

Robert Markow