Air d'Espagne

José Evangelista : Né à Valence, en Espagne, le 5 août 1943; vit actuellement à Montréal

Le compositeur résume ainsi son orientation stylistique : « José Evangelista poursuit une démarche qui l'amène à explorer diverses façons de composer une musique basée exclusivement sur la mélodie. Il a ainsi mis au point, autant pour divers instruments que pour l'orchestre, une écriture hétérophone où la ligne mélodique, engendrant des échos d'elle-même, crée une illusion de polyphonie. Sa musique prend ses racines dans une vision très large de la tradition : à ses origines espagnoles se sont greffées l'influence du gamelan indonésien, de l'avant-garde occidentale et des musiques modales. »

Air d'Espagne pour orchestre à cordes est une commande de CBC (Winnipeg) pour le Manitoba Chamber Orchestra. Cette œuvre créée par Owen Underhill en février 1992 est devenue, avec Spanish Garland, une des compositions les plus souvent jouées d'Evangelista, non seulement dans les diverses régions du Canada, mais également à l'étranger, de la France à l'Australie. Elle figure sur un enregistrement de l'ensemble I Musici de Montréal couronné par un prestigieux prix Juno. Le compositeur décrit son œuvre de la manière suivante :

« Cette œuvre regroupe quinze mélodies populaires d'Espagne, notamment la célèbre Cantiga no 61 (Alfonso el Sabio). Ce sont des chants de travail, des berceuses, des chansons de divertissement et des chants religieux. Ces chants proviennent de diverses régions et la plupart d'entre eux sont probablement assez anciens. Les mélodies sont présentées dans leur forme naturelle, parfois répétées, sans aucun développement formel ni modulation. Je me suis donné pour but de souligner le caractère mélodique de ce matériau. L'usage systématique de l'ornementation et de l'hétérophonie donne quasiment l'impression d'une véritabl

Le compositeur résume ainsi son orientation stylistique : « José Evangelista poursuit une démarche qui l'amène à explorer diverses façons de composer une musique basée exclusivement sur la mélodie. Il a ainsi mis au point, autant pour divers instruments que pour l'orchestre, une écriture hétérophone où la ligne mélodique, engendrant des échos d'elle-même, crée une illusion de polyphonie. Sa musique prend ses racines dans une vision très large de la tradition : à ses origines espagnoles se sont greffées l'influence du gamelan indonésien, de l'avant-garde occidentale et des musiques modales. »

Air d'Espagne pour orchestre à cordes est une commande de CBC (Winnipeg) pour le Manitoba Chamber Orchestra. Cette œuvre créée par Owen Underhill en février 1992 est devenue, avec Spanish Garland, une des compositions les plus souvent jouées d'Evangelista, non seulement dans les diverses régions du Canada, mais également à l'étranger, de la France à l'Australie. Elle figure sur un enregistrement de l'ensemble I Musici de Montréal couronné par un prestigieux prix Juno. Le compositeur décrit son œuvre de la manière suivante :

« Cette œuvre regroupe quinze mélodies populaires d'Espagne, notamment la célèbre Cantiga no 61 (Alfonso el Sabio). Ce sont des chants de travail, des berceuses, des chansons de divertissement et des chants religieux. Ces chants proviennent de diverses régions et la plupart d'entre eux sont probablement assez anciens. Les mélodies sont présentées dans leur forme naturelle, parfois répétées, sans aucun développement formel ni modulation. Je me suis donné pour but de souligner le caractère mélodique de ce matériau. L'usage systématique de l'ornementation et de l'hétérophonie donne quasiment l'impression d'une véritable polyphonie, mais sans contrepoint ni accords. »

Robert Markow